La Belgique a rapatrié son matériel sensible et son contingent militaire du Congo

crédit-photo Ritchie Sedeyn/BE Defence

Dans un communiqué, la Défense belge a officialisé la fin de la coopération militaire avec le Congo et le rapatriement de son matériel sensible ainsi que des derniers militaires sur place.

Hier, un C-130 de l’armée belge a atterri à Melsbroek avec du matériel sensible et des militaires en provenance du Congo, précise le communiqué de la Défense. Il fermait la marche d’un premier rapatriement de personnel le week-end dernier à Zaventem. Au cours de ses treize dernières années de coopération militaire, un important stock de matériel avait été accumulé au Congo. La Défense belge a indiqué qu’elle avait laissé sur place du matériel sans valeur et qu’elle avait vendu un nombre important de véhicules.

Le rapatriement du matériel et du contingent a été retardé à cause de complications diplomatiques et d’une panne générale qui avait cloué au sol la flotte de C-130 après que le gouvernement congolais ait mis fin à la coopération militaire avec la Belgique en avril dernier. Faute d’avoir eu les autorisations nécessaires pour son bon déroulement, une douzaine de militaires belges avait dû rester à Kindu pour garder le matériel sensible.

Dans son communiqué, la Défense belge a tenu à souligner qu’elle avait consacré beaucoup de temps et d’énergie pour la formation de l’armée congolaise notamment dans le domaine du génie, précisant que les militaires des deux pays avaient toujours eu de bonnes relations. « La décision de mettre fin à cette coopération émane du gouvernement congolais. La Défense belge reste prête à développer de nouveaux partenariats après décision du gouvernement », conclut-elle.

Publicités

In memoriam les dix paras belges tués à Kigali en 1994

Comme chaque année le 7 avril, l’armée belge va rendre hommage aux 252 soldats belges morts en opération depuis 1945. Cette date d’hommage a été choisie par le gouvernement belge comme jour anniversaire de l’assassinat des dix paras belges du 2ème bataillon de Commandos de Flawinne tués à Kigali le 7 avril 1994. Ces paras belges appartenaient à l’opération MINUAR. Leur assassinat va provoquer le retrait du contingent belge du Rwanda et marquer profondément l’opinion publique belge.

In memoriam

 1er Lieutenant Lotin Thierry (1964-1994)
1er sergent Leroy Yannick (1965-1994)
Caporal Lhoir Stéphane (1966-1994)
Caporal Bassine Bruno (1966-1994)
Caporal Uyttebroeck Marc (1968-1994)
Caporal Dupont Christophe (1968-1994)
Caporal Debatty Alain (1964-1994)
Caporal Meaux Bruno (1965-1994)
Caporal Plescia Louis (1961-1994)
Caporal Renwa Christophe (1967-1994)